South Harmon Institute of Technology


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]

Aller en bas 
AuteurMessage
Johnny Rotten
° Classe 4 °
° Classe 4 °
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 26
Classe : Classe 4
Orientation sexuelle : Ignore lui-même de son orientation sexuelle !
Petit(e) ami(e) au SHIT : En rêve chaque jour !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Lun 14 Avr - 21:35

La nuit guettait encore la grande allée même si le soleil commençait à montrer une pointe de rayon lumineux au dessus d’un ciel couvert de nuage grise. Les statues représentants des hommes et femmes connus, encombraient les lieux ; et la petite fontaine se trouvant au centre de l’allée, ne fonctionnait plus. . Le malheur fallut aussi que les bancs du long de l’allée, furent souillés par les pigeons qui avaient laissés des souvenirs bien crade. Il était 4 h 00 du matin, une journée à peine commencé, donnait déjà une atmosphère plus mélancolique et glauque que ne l’était qu’hier. Le vide s’était paisiblement installé, et les personnes censées dormaient encore, ne pensant pas à ce qu’ils feront pendant la journée.
On pouvait suffisamment conclure que la grande allée était déserte…..
Cependant ce silence de mort ne fut qu’une courte durée car un étrange véhicule arriva devant la grille d’entrée. Le moteur s’arrêta stoppant les cris de détresse de la voiture, et laissant le silence réapparaitre. A première coup d’œil, la voiture était âgée et occidentale, donc des étrangers venaient de débarquer. Soudain, la potière droite s’ouvrit plutôt violement et des hommes à l’intérieur, parlaient entre eux. Le premier sur le volant, se dénommait Joey Strumes, un garçon plutôt âgé qui avait un air sympathique mais fatigué. Le second fut Johnny Rotten qui quand à lui, était assez jeune, malade, avait les jambes repliés sur lui et des bras inerte.


« Nous voila enfin, arrivés à ce fichu endroit ! Pu****, 4 heures de vol, 2 heures de route et encore je suis gentil ! Bon maintenant, veux-tu descendre de ce véhicule ! »

L e trajet avait duré plus qu’il ne le disait lui-même et la fatigue le gagnait de plus en plus. Il avait des sueurs sur le front, on aurait dit qu’il avait de la fièvre, certainement du au mal du pays. Joey n’avait qu’une envie : quitter le Japon. Johnny lui aussi avait de la sueur mais froide et il n’était pas dans son assiette. Son instinct japonais l’avait poussé à aller dans son pays d’origine, une envie qu’il ignorait. Joey avait réussit à dégoter sur le net, une jolie petite école dans la contrée du Japon.
Johnny toujours assis sur son siège, ne bougeait pas.


« Je crois qu’il faut mieux qu’on reparte ! »

« QUOI !!! J’espère que t’es fort en connerrie car la tu m’as dépassé ! Je sens en moi une dépression ! Tu sais que j’ai faillit tuer une hôtesse ! »

Joey se souvient encore de cette nuit, hier. Johnny l’avait réveillé alors qu’il faisait une partie de jambe en l’air avec une de ces fans. Il l’aurait voulu l’abandonner mais il n’était pas ce genre de salaud, c’était un ami fidèle en qui Johnny croyait. Ainsi ils durent prendre le premier avion pour Tokyo à 22h00, avec un trajet plutôt mouvementé… Et maintenant il était là, et Joey regrettait son geste.

« Je crois que c’était une mauvaise idée ! C’est la première fois que je vais dans ce pays ! Même si je parle correctement japonais, la dernière japonaise que j’ai rencontré été une dingue et elle est morte ! »

« Je comprends cela mais regarde ! »

« Quoi ! AAAAAAH ! »

Joey démarra vite la voiture et s’enfui à tout vitesse laissant Johnny par terre, il avait craqué finalement. Bagage à la main, Johnny n’était pas rassuré, il était seul dans ce pays et il se sentait faible. Un homme presque malade et une rencontre peu hostile, arriva devant lui….


Dernière édition par Johnny Rotten le Mar 15 Avr - 13:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Kyrovsky
° Classe 1 °
° Classe 1 °
avatar

Féminin
Nombre de messages : 666
Age : 27
Classe : Classe une !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Petit(e) ami(e) au SHIT : Attirée par tous le monde...mais peut être plus pour une personne...qui sait?
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Mar 15 Avr - 1:29

[hj: dis moi...tu es français? Nan je te demande ça parce que des fois, lorsque c'est une autre langue, genre l'anglais, le forum à du mal à traduire. Ou alors...tu te relis pas assez xD parce que c'est un vrai champ de pagaille ^^" ]

Deux heure du matin. Tout le monde dormait, sauf une jeune fille qui s'était déjà levée et reveillée depuis deux heures au moins. Elle n'arrivait pas à dormir, encore ses insomnies incessantes et ses cauchemards répétitifs. Elle n'en pouvait plus, la deuxième semaines de son arrivée, ces insomnies avaient commencées, et ne s'étaient pas arrêtées. Ce n'était pas la première fois que ça lui faisait, mais disont qu'elle n'avait plus l'habitude car ses insomnies avaient fait un 'stand by' pendant un moment, et là, elles étaient revenues un peu trop durement à son goût. Et maintenant qu'elle était réveillée, elle n'avait plus sommeil.

Elle n'avait pas allumé la lumière, ses yeux s'étaient fait à l'obscurité. Elle traina ses pieds jusqu'à son canapé où elle s'y laissa tomber sur les fesses. La fenêtre juste en face du canapé attira le regard de Mélina sur les étoiles et le croissant de lune qu'elle voyait au loin, éclairant d'une faible lueur bleuâtre le visage de la jeune fille. Elle resta un bon moment assit, à observer le ciel. Puis elle se leva, enfila un débardeur rouge foncé et une fine veste noire par dessus, accompagné d'un pantalon troué à divers endroit, notamment des fentes en dessous de ses fesses, ce qui n'avait pas l'air de la géner. Elle prit ses clefs puis partit dans le couloir obscur, refermant la porte derrière elle, s'aventurant ainsi dans les couloirs de l'académie.

Elle ne parut pas génée par le silence pesant qui regnait. Elle appréciait même, mais elle avait besoin d'air frais, de sortir, de s'évader quelques heures pour avoir le temps de respirer pleinement avant que le jour se lève. Car elle savait très bien que cette journée allait être terrible pour elle. Elle allait dormir dans un coin ou somnoler plutôt dehors, dans un endroit peu fréquenté. Elle n'était pas d'une bonne humeur, mais elle allait surement partir au quart de tour si quelqu'un l'emmerdait.

La jeune fille arriva dans le froid bien vite, plus vite qu'elle ne l'aurait pensée. Les portes du hall se refermèrent derrière elle. Elle commença à marcher sur l'allée, mais perdit vite cette habitude pour quitter le chemin et se diriger vers un arbre. Elle s'assit et s'adossa contre le tronc, dans un premier temps. Puis, ne trouvant pas de position agréable, elle décida de monter dans celui-ci, et de s'installer sur une branche. Une fois allongée, bien installée, elle mit ses mains derrière sa tête pour la caler, une jambe tendue avec son pied sur le tronc principal, puis l'autre replier sur la branche où elle était allongée. Son regard se perdit bien vite dans le ciel sombre, et au moment où elle ferma les yeux, et commençait à s'endormir, un bruit de frein la fit sursauter et réveillée de suite. Elle se tourna directement vers la voiture qui avait fait se bruit. Elle remarqua alors que le jour se levait lentement, combien de temps s'était-elle assoupit? Elle ne saurait dire...elle n'avait même pas l'heure à porté de main. Elle observa alors cette voiture, qui partit bien vite, presque aussitôt d'ailleurs, laissant derrière elle une silhouette où elle perçut que ca devait être un homme.

Mélina décida alors d'aller à sa rencontre, non pas qu'elle souhaitait chaleureusement l'accueillir, mais disont qu'elle allait manifester sa désapprobation sur le fait qu'il l'avait réveillée en sursaut. Elle sauta de l'arbre avec agilité, du moins, comme elle put car elle était encore endormit, puis se dirigea, les mains dans les poches, les cheveux détachés, légèrement ébourriffés, puis ajouta en s'arrêtant à quelques mètres du jeune inconnu

"Alors si on peut même plus être tranquille lorsqu'on essaie de dormir..."

Elle avait parlée d'une voix assez froide, le regard fixé sur le jeune inconnu, elle semblait immobile et pas prête à s'avancer vers cet inconnu. Elle fixait toujours aussi intensément cet homme, qui manifestement, semblait vraiment...malade ou pas bien du tout, mais Mélina n'en fit rien du tout, elle se contenta de l'observer, yeux dans les yeux.

_________________


(\__/)
(='.'=) Voici Lapinou. Copiez et collez Lapin dans
(")_(") votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Johnny Rotten
° Classe 4 °
° Classe 4 °
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 26
Classe : Classe 4
Orientation sexuelle : Ignore lui-même de son orientation sexuelle !
Petit(e) ami(e) au SHIT : En rêve chaque jour !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Mer 16 Avr - 16:48

Johnny avait une soudaine envie de vomir, et ce fait n’était pas courant chez lui depuis sa sortie du centre, il était certainement du au voyage car c’était la première fois qu’il quitté le pays aussi loin. Une affreuse migraine, l’adrénaline qui montait dans le sang, des vertiges en haut et en bas, des fourmis partout sur son corps et presque une vision moins nette au départ. Il manqué plus que les hallucinations pour compléter son panoplie d’habituel des urgences mais contrairement avant, Johnny avait su se maitriser et à contrôler ses envies. Tout ceci n’était que dans sa tête qui le fait croire malade, mais il doit rester fort jusqu’au bout. Il respira un bon coup et ferma les yeux, dont la vu le troublé, un instant pour les rouvrir délicatement à la suite. Son corps se calma un peu cependant sa migraine était toujours comme son envie de gerber mais ils s’étaient moins fort qu’avant.
Après sa fameuse démonstration de thérapie de contrôle qu’il avait appris grâce à son psy, il entendit soudainement, comme un poing sur sa tête, la voix de quelqu’un ou de quelque chose qui se trouvait dans les parages. Johnny n’avait pas entendu cette voix ou plutôt qu’il avait entendu mais qu’il comprenait pas un mots de ce que cette chose disait, car son cerveau avait comme un bug informatique, du mal à recevoir les informations. Au point que Johnny ne savait pas s’il avait faire à une femme, à un homme, à une chose ou pire, le fruit de son imagination. La fatigue combinait avec une bride de son dépendance, l’avait donné une intelligence de poireau mais certainement le plus intelligent des poireaux. Ainsi, il conclut vite que cette voix accompagné de la personne dont elle est émit, n’étaient qu’une hallucination car ses hypothèses se fondaient qu’un être humain normale devait aider un homme en difficulté.
Oui, il faillait le dire que malgré l’état de Johnny, la première réaction à faire, serait de l’aider mais la personne s’était planté tranquillement sans rien faire, juste à l’observer. Mais elle avança vers lui et le regarda froidement. Johnny tellement dans sa maladie, se ficha se qui était normal (une hallucination ou une femme froide) et lui qui était assis par terre, se leva mais en se penchant légèrement à l’avant car il avait mal encore. Il leva la tête en direction de cette personne et avec un air fatigué, malade mais décontracté et gentiment, il lui demanda une chose :


« Dit-moi, euh………Machin ! Je me sens………affressseeeemeeeent mal………Si tu avais …………L’amabilité de m’aider, je………pourrais………Beeeeeu……………… !!! »

Son estomac le martelait fortement pour évacuer tout, mais le cerveau retenait tout. Un combat s’était fait entre ces deux parties de l’organisme, et aucun des deux ne semble vouloir perdre le combat. Un combat qui dura depuis hier à 23h00 et qui était sur le point de se terminer. Johnny n’était pas conscience de cela car il ne contrôlait presque plus son corps. La migraine avait déstabilisait le cerveau qui relâcha sa pression sur l’estomac et l’œsophage. Comme dans un tube, tout ce qui était dans son estomac remonta et comme une bombe, il explosa. Personne n’aurait pu prédire ceci, même pas Johnny lui-même, mais l’impact fut grosse et au moment de la fin de phrase de Johnny, tout sortie de son estomac avec une rapidité presque surhumain, pour la liberté. On appelle ce phénomène, « vomir ».
Johnny n’eut pas le temps de sans rendre compte de son geste, mais il senti une grande liberté en lui. Un bonheur, une propreté l’avait envahi et il se sentait bien. Tout le vice venait de s’évacuer en lui. Ses problèmes aussi. Ainsi tout ceci ses souffrances n’étaient pas du à son dépendance à l’héroïne mais uniquement le fait qu’il avait mangé trop. Qu’elle idiot il était, il avait envie de se marrer alors il se leva correctement et commença à voir de nette la personne devant lui :


« HAHAHA ! Qu’est ce que je me sens bien, quel sensation ! AH, oui, je m’excuse de vous avoir……………AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!! »

Un cri aigu venait de sortir en lui comme jamais il avait fait. Horrifié, terrifié, angoissé, choqué de voir se qu’il avait produit. La scène devant lui, était un tel point horrible que le reste des horreurs du monde ne pouvait le dépassé. Cela devait se produire, c’était inévitable, prédit, destinait comme la mort. Mais pourquoi ce phénomène de bonheur que de vomir devait s’accompagner avec ça ? Car sur la personne, et précisément sur le débardeur qu’elle portait, se trouvait les rejets de l’estomac de Johnny, en autre terme Johnny avait souillé les vêtements de cette personne. Avoir vomi, semble aussi de bon terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Kyrovsky
° Classe 1 °
° Classe 1 °
avatar

Féminin
Nombre de messages : 666
Age : 27
Classe : Classe une !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Petit(e) ami(e) au SHIT : Attirée par tous le monde...mais peut être plus pour une personne...qui sait?
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Mer 16 Avr - 20:54

Le personnage devant elle la faisait ni rire ni même sourire. C'était tout le contraire d'ailleurs, et même s'il avait l'air vraiment mal en point, elle ne s'approchait pas ni ne faisait aucune autre chose pour l'aider. Il avait le tein pâle, comme les mecs qui se bourre la gueule la veille. Exactement la même tête. Elle le savait très bien, pour s'en être tapé pas mal de fois lorsqu'elle était dans son orphelinat. Un peu moins maintenant, mais se n'était qu'une question de temps avant qu'elle s'habitue à son nouveau mode de vie. C'était fou ce qu'elle avait envie de fumer ou de boire à des moments. C'était peut être ça qui la mettait en rogne quelques matins. Quoiqu'il en soit, le jeune homme l'avait réveillée, et c'était à lui de porter la mauvaise humeur de cette jeune somnolente.

Toujours les mains dans les poches, elle ne bougeait guère, ne trouvant que le plaisir de l'observer, et encore. Il avait l'air si malade... Un sourire en coin se fit voir sur les lèvres de la jeune fille. Un homme comme ça l'avait réveillée ? C'était pas possible, elle devait se coltiner le malade en plus après. C'était d'un pénible. Elle soupira alors, et juste à ce moment là, lorsqu'elle dévia son regard pour le jeter aux alentours, elle sursauta soudainement en entendant la voix du mec devant elle. Elle tourna rapidement son regard sur lui, l'écoutant. Puis elle parut soudainement impassible, seul son regard était noir, sombre. Il l'avait appelé machin? Il se prenait pour qui lui? Il était nouveau et en plus il fallait qu'il l'énerve encore plus. Le faisait-il exprès?

Elle n'eut pas le temps de réfléchir, ni même de répliquer quelques mots, que la fin de la phrase de l'homme se finit en bouillie. Elle poussa un fort juron


"PUTAIN !!!"

Elle avait à présent les mains sortis de ses poches, regardant le travail que le mec lui avait fait. Elle ne regarda pas bien longtemps sa veste puis reposa son regard sur le spécimen devant elle, avant d'ajouter, légèrement irritée.

"Mais t'es vraiment con !! TU POUVAIS PAS GERBER AILLEURS ?!!"

Elle retira sa veste en essayant de pas s'en mettre sur son top en dessous, qui malheureusement en avait prit un coup. Sa veste étant fine, sa ne retenait pas bien la bouillie qui était sur sa veste. Elle mit en boule sa veste puis la jeta à terre violement, devant l'homme, presque à ses pieds, en ajoutant

"Tiens ! Maintenant qu'elle est pourrie, tu peux la garder ! Ca va t'aller comme un gant !"

Elle arrivait encore à être ironique, alors qu'elle était sur le poing de détruire ce mec. Il l'avait déjà réveillée, et maintenant il lui vomissait dessus. Et en plus, il riait, elle venait tout juste de l'entendre alors qu'elle s'était retournée pour s'en aller. Elle fit volte face puis ajouta avec un air faussement joyeux.

"Ca te fais marrer en plus? Tu crois peut-être que je vais rire moi aussi? En tout cas, ne recroise pas mon chemin, je risquerais d'être violente..."

Elle lui faisait une sorte de chantage oui et lui laissait une seule et unique chance, elle ne savait même pas pourquoi d’ailleurs. Elle lui avait déjà laissée sa veste... Elle ne voulait absolument plus le revoir tout simplement. Il en avait déjà assez fait comme ça. Mélina se tourna pour ensuite suivre le chemin, d'un pas las et lent. Ses mains se balançaient de chaque côté de son corps. Encore une chose de négative dans la journée qui commençait à peine et elle dévisageait la personne en question.

[hj: pitite précision, elle n'est pas partie hein...elle commence juste à marcher ^^. Et puis...t'as pas arrangé les choses toi non plus... x] ]

_________________


(\__/)
(='.'=) Voici Lapinou. Copiez et collez Lapin dans
(")_(") votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Johnny Rotten
° Classe 4 °
° Classe 4 °
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 26
Classe : Classe 4
Orientation sexuelle : Ignore lui-même de son orientation sexuelle !
Petit(e) ami(e) au SHIT : En rêve chaque jour !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Ven 18 Avr - 21:25

Après son accidents, Johnny était dans un état secondaire, comme sous l’effet d’une drogue. Le plaisir de se sentir libéré de sa torture intestinale, lui monta la tête et le rendait joyeux comme un gueux. Il n’avait jamais connu un tel plaisir depuis des années, enfin avant d’entrer dans le centre de désintoxication. Il resta là, planté comme un crétin, pour son unique envie de contempler son bonheur qui n’est que courte durée. Il avait connu l’enfer et ensuite le paradis lui arriva de plein face même si Johnny exagéré en restant comme ça. Mais ce moment agréable disparut, pour laisser un problème qui était d’actualité : il avait vomi sur quelqu’un et cette personne particulière n’était de bonne humeur. Bien que Johnny n’avait pas fait exprès de commettre son geste et qu’il restait toujours choqué de son acte même ave son extase, il se sentit coupable et se culpabilisa. La personne devant lui, jeta un juron d’une tel façon que Johnny en tressaillit. Cette avait l’air de très mauvaise humeur, pas très content, et prête à lui casser la figure. Son regard menaçant pouvait d’un coup d’œil le mettre à terre. Johnny conclut assez vite, sans réfléchir, qu’il ne faut pas chercher des crosses avec elle.

Elle commença à râler, à l’insulter, à le menacer et Johnny resta planté toujours au même endroits, mais gardant son sérieux et son calme. Ce genre de personne, il avait connu cela à Londres. Les gens qui l’insultaient, l’humiliaient, l’ignoraient, l’abaissèrent à cause de ces chansons trop provocateur et immorale mais surtout à de ces origines sociales. Pour les autres, il n’était rien qu’une merde et on serait prêt à lui balancer une bouteille dans la gueule ou à l’arrêter pour aucune raison. Seul certains personnes le voyaient comme il l’est, un homme sensible mais cela ne lui suffisait pas et commença à se droguer. Maintenant les poings serrés, il sentait l’envie de frapper cette personne mais son séjour dans le centre de désintoxication, lui fit reprendre son contrôle. Il regarda la fille lui balançait sa veste sur lui et il lacha un petit mots aigu et impossible à écouter :


« Désolé ! »

Dans l’embarras, il baissa la tête et la fille partit très en colère lui souhaitant de ne jamais le recroiser s’il tenait à la vie. Mais le remord lui fit commettre un geste impardonnable. Il courut après elle et dit :

« Attendez, j’ai un………. »

Johnny arriva derrière la fille mais soudain, il glissa. Au moment de glisser en avant, Johnny commit une faute en tentant de se rattraper. Il s’accrocha au pantalon mais ceci ne résista pas et lâcha d’un coup faisant tomber Johnny et baissant le pantalon de cette fille. On put voir les jambes nues, et la petite culotte de ce derniers. Johnny saigna du nez et senta une envie de partit en courant….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Kyrovsky
° Classe 1 °
° Classe 1 °
avatar

Féminin
Nombre de messages : 666
Age : 27
Classe : Classe une !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Petit(e) ami(e) au SHIT : Attirée par tous le monde...mais peut être plus pour une personne...qui sait?
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Sam 19 Avr - 15:46

Une envie de meurtre. Oui c'était effectivement cela. Au fur et à mesure qu'elle avançait, elle se demandait vraiment pourquoi elle ne l'avait pas frapper. Même si elle avait entendu un vague désolé, il ne pourrait pas lui racheter sa veste et son tee-shirt. Peut-être était-elle tout simplement trop crevée pour faire quoique se soit, surtout tôt le matin. Elle ne pensait pas vraiment qu'il pourrait arriver pire aujourd'hui que ce que cet homme lui avait fait. Peut être se trompait-elle, car elle sentait vraiment que cette journée était pourrie. Elle n'avait pas dormit, et rien ne s'arrangeait depuis qu'elle s'était levée définitivement. Elle aurait sans nul doute mieux fait de rester couché, même si elle ne dormait pas. Ce gars l'avait directement énervée. Déjà avec la voiture, puis là avec sa gerbe de merde.

Elle voulait se calmer, mais toutes ses pensées étaient apparemment contre cela. Elle n'arrivait vraiment pas à rester calme. Cette journée n'allait pas être de tout repos, sauf si on la laissait tranquille, ce qu'elle n'envisageait pas, car les élèves ici, étaient pour la plupart, con ou curieux alors... Finalement, Mélina ne savait pas ce qu'elle venait foutre ici, dans une école, elle qui n'aime pas les cours, sauf les trucs qui l'interresse bien sur.

Soudain, tout s'enchaina d'un coup. Une voix, apparemment celle de l'autre abruti derrière elle, puis un accrochage sur son pantalon, avant qu'elle sente sur ses jambes nues le vent frais. Mélina était maintenant en tee-chirt et culotte noire en dentelle. Elle se retourna alors, prête à exploser.

" Et en plus t'es pervers !! "

Puis, une fois bien devant lui, son poing partit tout seul sur le visage du jeune homme. Elle secoua ensuite sa main, avec une légère grimace. Les coups de poing qu'elle mettait lui faisait toujours autant mal. N'aurait-elle plus l'habitude? Surement... Elle s'arrêta de secouer sa main, pour la frotter rapidement et de reposer son regard sur Johnny

" Putain, mais t'es vraiment con comme mec ! "

A croire que vraiment ce mec faisait tout pour que Mélina pète un cable. Ce qu'elle venait de faire, le jeune homme devait l'avoir sentit...sur sa joue gauche. Elle n'avait pas pu, malheureusement pour lui, se contrôler. Son corps avait fait l'action plus vite que sa pensée, et donc, elle n'avait pas pu se retenir. Seulement là, elle en était presque sur, il allait lui en mettre une aussi, c'était certain, du moins, pour Mélina. Elle s'écarta de lui, pour ensuite se baisser et prendre son pantalon. Elle n'avait pas l'air génée, non, en fait c'était pas du tout ça. C'était le fait que cet homme l'avait fait, c'est tout. Et puis, elle n'était pas d'humeur ce matin...Johnny avait bien du le comprendre. Elle se redressa, avec son pantalon dans les mains, puis commença à l'enfiler, sans même adresser un regard devant elle pour voir cet homme. Elle ne souhaitait pas s'excuser non plus, ne l'ayant pas fait lui non plus pour ce qu'il avait fait. Elle était maintenant plus qu'énervée, et pour la remettre de bonne humeur, ou du moins, plus calme, il fallait vraiment trouver le truc et pour l'instant, Johnny n'avait pas l'air doué pour ce genre de chose..

_________________


(\__/)
(='.'=) Voici Lapinou. Copiez et collez Lapin dans
(")_(") votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Johnny Rotten
° Classe 4 °
° Classe 4 °
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 26
Classe : Classe 4
Orientation sexuelle : Ignore lui-même de son orientation sexuelle !
Petit(e) ami(e) au SHIT : En rêve chaque jour !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Mar 22 Avr - 19:55

Des jambes nus et magnifiques à l’air libre et frais, telle était la vue de Johnny qui avait les narines en sang. Mais ensuite, une vision presque prémonitoire, vint dans la tête de Johnny; et allait s’accomplir dans les plus brefs délais qui suivent. Dans une certaine logique, cela n’étonnait personne que cette fille tue le pervers qui l’avait humilié; mais pour Johnny, c’était injuste. Tout ce passa vite que même Johnny ne s’était rendu compte, regard noir et meurtrière apparut devant lui et un poing survint dans son visage. Cette attaque l’envoya valser à plusieurs centimètres de son attaquant, avant d’atterrir dans la terre. Le visage sur le sol et le cul en l’air, Johnny avait bien senti le poing donné; et une certaine nostalgie était apparu. Des souvenirs d’une jeunesse insouciant avec bagarre et provoc qui l’avaient envoyé plusieurs fois finir sa journée à l’hosto. Cependant, il se releva la bouche en sang mais rien de grave. Il se frotta avec ses mains, son corps couvert de poussière et s’essuya le sang de sa bouche avec ses manches. Après une attaque comme cela, il aurait foncer sur l’ennemis à plein charge mais il avait changé. Il n’était plus un violent bagarreur toxicomane mais il restait toujours l’excentrique rockeur bien dans sa peau mais pas propre. Il sourit, le nez saignant encore et lança une remarque avec beaucoup d‘arrogance :

« Pas mal le poing mais pas assez pour me mettre à terre ! J’ai connu des filles qui m’ont cassé un bras et il y en avait même une qui m’a tirée une balle dans le derrière mais bon….. »

Il inspira tranquillement, les yeux fermés, et expira. Il vit que la fille avait mal au poigné et conclut qu’elle n’avait pas l’habitude de frapper ou peut être qu’il avait la face dur. Johnny reprit son air inquiet et désespéré d’avoir commit une telle outrage mais le pire fut qu’elle le considérait comme un pervers. Jamais aucun fille l’avait traité de cette façon. On l’avait traité de sale con, sale chien, de fils de **** et même de ***** et de ***** puis de ******. Mais jamais de pervers. Johnny se sentit de brisé ce l’intérieur. Alors il tenta de se rectifier et de s’excuser :

« Je suis extrêmement désolé pour ce qui vient d’arriver, j’ai honte, J’AI HONTE ! J’ai pas l’habitude de parler avec des japonais, je viens tout droit du Royaume-Uni où j’ai presque vécut comme un truand défoncé ! Alors je vous en pris pardonné moi pour cette faute et ne me juger^pas sur mon apparence ! »

Il finit, théâtralement sa fin, en s’agenouillant devant elle, la tête baissé pour éviter le regard. Il avait vu ce genre de chose en lisant l’histoire des samouraïs et fit de même devant la fille. Il ferma sa bouche et attendit la réponse de la fille, en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Kyrovsky
° Classe 1 °
° Classe 1 °
avatar

Féminin
Nombre de messages : 666
Age : 27
Classe : Classe une !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Petit(e) ami(e) au SHIT : Attirée par tous le monde...mais peut être plus pour une personne...qui sait?
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Ven 25 Avr - 21:37

Finissant ainsi de s'enfiler son pantalon, reboutonnant le bouton après avoir fermé sa braguette. Elle jeta un rapide coup d'oeil sur le mec au sol. Apparemment, il avait très bien senti son coup de poing. Elle n'avait pas trop perdue, mais comme tout les hommes, ils ne pouvaient s'empêcher de dire que s'était misérable. Se fut d'ailleurs les premières paroles que prononça Jhonny alors qu'il se redressait et regardait Mélina qui avait toujours ce regard sombre. Elle remit ses mains dans ses poches, puis afficha un sourire sadique sur ses lèvres. Là, elle s'apprêta à répondre, lorsque son visage devint étrangement impassible. Ce n'était pas vraiment le fait qu'il lui ait dit que son poing était misérable, ni même le fait qu'il avait parlé des autres filles qui l'avaient soit disant frappé. Mais elle se souvenait de tous les accidents horribles qu'elle avait elle-mêmes réalisés et qui était passé entre les doigts des enquêteurs. Elle sembla pendant un instant vouloir pleurer, mais une grande nostalgie se fit juste voir, pour ensuite disparaitre. Elle soupira alors lassement, pour ensuite ajouter

"Le poing partit tout seul, j'me contrôle que très rarement lorsque je suis énervée. Tu n'en vallait pas la peine..."

Elle passa sa main machinalement dans ses cheveux en les ébourriffant un peu plus, pour ensuite laisser sa main tomber sur le côté, son autre main étant maintenant aussi sortit de sa poche. Le regard las, elle poussa un autre soupire, puis elle se retourna et commença à marcher vers la porte du hall d'entrée, dans la même intension que plus tôt, seulement, elle pensait vraiment que Jhonny la laisserait en paix. Malheureusement, sa pensée ne fut pas entendue et donc pas réalisé. A peine avait-elle mit un pied devant l'autre que Jhonny reprit la parole, elle se retourna juste de côté, pour tourner sa tête et regarder Jhonny s'excuser une fois de plus. Encore aucunes expressions ne venaient sur le visage de la jeune femme. Cela ne semblait point la toucher. Le fait que Jhonny passe de l'arrogance au excuses l'amusait beaucoup intérieurement. Ne savait-il donc pas ce qu'il voulait? Elle ajouta tout de même, le voyant carrément se mettre à genoux devant elle.

" Si tu veux paraitre moins débile déjà, relève toi, on est pas au temps des maîtres/esclaves ici."

Elle avait parlée froidement. Elle était toujours énervée, et le fait qu'elle soit énervée lui faisait dire des choses qu'elle n'aurait surement pas dites lorsqu'elle l'aurait rencontré dans de bonne condition. C'était juste que lorsqu'elle était énervée, la belle jeune femme ne se contrôlait guère. C'était habituel chez elle, mais surement que Jhonny, un pur nouveau, ne le savait pas, autant que les autres élèves de cette école d'ailleurs. Car elle n'avait encore jamais eut l'occasion de se faire de réels amis, d'ailleurs, elle ne souhaitait pas s'en faire, tout simplement parce qu'elle ne connaissait pas la confiance et l'amitié.

"Je ne te juge pas sur ton apparence, mais tu ne m'aurais pas énervée, on aurait peut-être pu s'entendre."

Elle finit ce qu'elle voulait dire comme dirait-on, en beauté. Mélina n'avait rien d'autre à ajouter, c'était fini. Elle passa devant Jhonny, pour se diriger vers sa veste, et au moment où elle arriva près de celle-ci, il se mit à pleuvoir. A croire que le temps non plus, n'était pas au rendez vous en ce tout début de journée. Finalement, elle était bien pourrie cette journée, et ça n'allait pas s'arrêter là. Elle regarda sa veste, pleine de boue et de ce qu'avait rejeté cet abruti derrière elle à présent. Puis, prit de dégoût, elle se dit qu'elle n'arriverait pas à la ravoir, alors autant la laisser par terre. Elle ne bougea par pour autant, ses yeux rivés toujours sur sa veste, fixant juste un point, car elle était en pleine pensée. Et Mélina fut vite trempée par cette pluie qui ne cessait d'augmenter, ses vêtements allaient surement lui collés à la peau si ce n'est déjà fait. Elle avait l'air d'oublier tout autour d'elle, repensant à une étrange scène dans sa tête.

_________________


(\__/)
(='.'=) Voici Lapinou. Copiez et collez Lapin dans
(")_(") votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Johnny Rotten
° Classe 4 °
° Classe 4 °
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 26
Classe : Classe 4
Orientation sexuelle : Ignore lui-même de son orientation sexuelle !
Petit(e) ami(e) au SHIT : En rêve chaque jour !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Lun 28 Avr - 18:47

Johnny ne comprit pas trop sur la dernière phrase qu’avait prononcé cette fille. Toujours aussi perplexe, il se disait qu’elle se prenait un peu trop dans un film avec un sa phrase qui tue; et dire qu’elle le trouvait arrogant alors qu’elle certainement pire. Mais Johnny ne voulait pas faire la remarque a cette fille à cause une crainte de se faire castrer et il tenait beaucoup à ses bijoux de famille. Alors il resta là, à la regarder avec un peu de « je suis désolé » ou de « Milles excuses » dans ces regards battus mais assez fort pour attendrir quoi se soit. Il avait du respect pourtant mais il n’osait l’avouer en lui pour son amour propre. Du respect car malgré qu’elle soit violent, elle avait un truc que Johnny ne savait décrire et qu’il refusait de se le dire. Cette fille avait parlé froidement mais on voyait bien qu’elle était en colère et que rien qu’un punch dans la bide de Johnny pouvait le calmer mais elle se retenait à se qu’on pourrait voir. Cependant une chose intriguait Johnny dans cette fille. « mais tu ne m'aurais pas énervée, on aurait peut-être pu s'entendre », ces derniers mots avant d’en finir de parler, rendait plus perplexe Johnny. Il se dit que finalement que cette fille pourrait certainement être un ami s’il restait tranquille. Soudain, une larme se versa d’une de ses yeux avant d’atterrir sur la terre ferme. Rien qu’une larme avait coulé pas plus et ceci ne pouvait décrit comme quoi se soit tellement il est difficile d’interpréter :

*Il faut que je deviens un mec bien ! Mer¨¨¨¨*

Soudain il se mit à pleuvoir. Déjà que le temps et l’atmosphère qui régnait n’était pas joyeux, la pluie rendait les choses encore plus mélancolique pour Johnny. La fille tentait de trouver une chose, certainement sa veste mais la pluie avait rendu ce dernier, introuvable. La boue qui s’accumulait encore plus, avait cachait la veste qui était à présent encore plus sale. Johnny n’aurait peut être pas du la laisser par terre. Cependant, la fille avait abandonné sa recherche et par la même occasion, tout attention. Elle ne bougea pas, ses yeux rivés sur un point fixe qui était certainement là où se trouvait sa veste. Mais elle ne bougea pas comme si elle était en pleine pensée. La pluie tapait fort, soudainement sans réfléchir, Johnny prit sa valise et courut vers l’entrée de l’établissement. Mais il se prend de façon exprès, le mur sur le front. Saignant du crâne, voir de partout, il se retourna pour par politesse dire au revoir mais il saigna de plus en plus du nez. Le fait était que la pluie avait rendu transparent les vêtements de la fille qui l’a rendait presque nue……

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Kyrovsky
° Classe 1 °
° Classe 1 °
avatar

Féminin
Nombre de messages : 666
Age : 27
Classe : Classe une !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Petit(e) ami(e) au SHIT : Attirée par tous le monde...mais peut être plus pour une personne...qui sait?
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Jeu 1 Mai - 19:46

Etait-il toujours aussi silencieux d'habitude? En tout cas, Mélina ne l'espérait pas. Parce que cela la gonfflait d'être avec une personne qui parlait vriament peu. Vue les circonstances, c'était peut être compréhensible. Mais elle le trouvait vraiment pathétique. Pourquoi n'était-il pas rentré dans le hall. Et pourquoi Mélina avait été à sa rencontre? C'était stupide... La prochaine fois, elle resterait dans son coin, et personne ne la dérangera...sur sa branche d'arbre. Sur le coup, elle avait voulut lui dire combien il faisait de bruit. Le moteur de sa voiture ainsi que le dérapage, pour ensuite lui vomir dessus. On aurait dit qu'il avait fait tout pour l'énerver. Enfin...de toute manière, elle devait aller prendre une douche, car la pluie l'avait trempée de la tête aux pieds. Ses cheveux dégoulinaient, ne pouvant plus absorbés l'eau, tout comme ses habits, qui étaient à présent collés sur la peau de la jeune femme. Bizarrement, Mélina resta un moment sous cette pluie. Elle leva la tête, comme pour tremper son visage, puis la rabaissa lentement. Elle passa sa main sur son visage pour essayer de l'essuyer, en vain surement. Elle se retourna, juste au moment où Johnny s'était relevé et se dirigeait maintenant vers l'entrée du hall. Elle l'observa de sa place, même lorsqu'il se prit un mur en pleine fasse, jusqu'à ne plus le voir. Puis elle s'avança elle aussi vers cette porte, pour pénétrer dans le hall.

La chaleur lui brûla le visage, où elle mit ses deux mains, comme pour se protéger de la chaleur et pour que son visage s'y habitue plus rapidement. Lorsque son visage se fut réchauffé, elle retira ses mains puis regarda par terre, là où il y avait ses chaussures. Elle faisait une grande flaque d'eau autour d'elle-même. Elle soupira lentement, pour ensuite relever la tête et se diriger vers un des bancs. Elle n'avait pas encore fait attention au jeune homme qui se trouvait lui aussi dans le hall. C'était certain qu'il se perdrait s'il continuait seul. En tout cas, elle ne put s'empêcher de jeter un coup d'oeil vers lui. Il avait l'air de s'être battu, alors qu'il n'en était rien de cela. Elle s'assit sur le banc, mit son pied droit sur le rebord du banc, avant de défaire ses lacets et d'enlever sa chaussures suivit de sa chaussette, se retrouvant pied nu. Elle avait d'ailleurs juste remarquée que ses habits étaient transparents, surtout son haut, mais cela ne semblait pas la déranger plus que ça. Elle fit de même avec son autre chaussure, puis elle regarda Jhonny en ajoutant

"Tu as une gueule affreuse..."

Elle l'observa longuement, sans bouger, sans même que ses yeux ne quitte ceux de Jhonny. Puis, après quelques minutes, elle se leva, se dirigea vers lui. Elle s'arrêta juste devant lui, pour sortir sa main de sa poche, et lui tendre un paquet de mouchoir qui était à moitié trempé. Elle l'ouvrit alors d'elle même, ne laissant même pas le temps à Johnny de faire quoique se soit. Puis elle remit son paquet dans sa pcche de derrière cette fois ci.

"Bouge pas."

Lui dit elle simplement, en levant sa main gauche pour lui tenir la tête en lui tenant le menton. Elle retira, en délicatesse, le plus de sang possible sur le visage de Johnny, qui devait surement se demander pourquoi Mélina faisait cela, d'ailleurs, elle-même ne savait pas non plus. Une fois terminé, elle prit la main droite de Johnny pour lui mettre le mouchoir plein de sang dans sa main.

"Cadeau."

"Se sera un souvenir de ton arrivée dans cette école. Du moins...si tu reste..."

Elle n'avait pas laché la main de Johnny qui retenait plus sa main que ne la tenait. Mélina ne fit qu'un léger sourire, et s'il allait lui demander pourquoi elle avait fait cela, surement qu'elle ne se justifierait pas, c'était certain même. Elle resta alors à le regarder, ne pensant même pas que son haut mouillé et transparent pourrait gêner le jeune homme.

_________________


(\__/)
(='.'=) Voici Lapinou. Copiez et collez Lapin dans
(")_(") votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Johnny Rotten
° Classe 4 °
° Classe 4 °
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 26
Classe : Classe 4
Orientation sexuelle : Ignore lui-même de son orientation sexuelle !
Petit(e) ami(e) au SHIT : En rêve chaque jour !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Ven 30 Mai - 9:47

Johnny était à terre, complètement assommé par le mur, il avait mal à la tête mais la douleur n’était pas que physiquement mais aussi moralement. Il ne savait plus quoi faire maintenant, se retrouvait dans ce pensionnat perdu dans le Japon et déjà, il commençait à redevenir comme il était. Cela le fit sourire pendant 5 secondes avant de se relever discrètement. La fille avait quitté les lieux, certainement car il la faisait pitié mais Johnny connaissait ce genre de chose et cela le fit rien dans sa tête. Au lieu de ça, il se sentit rassuré plutôt, il allait peut être entré tranquillement enfin d’éviter plus de problème. La fatigue l’avait presque achevé avec tous ses saignements et ce remue-ménage.

*J’espère trouver un lit ! Me***, ha ha ha, j’arrive plus à marcher ! Bon je vais essayer de tenir le coup jusqu’au hall pour ainsi m’effondrer tranquillement mais pas inaperçu ! Ha ha ha !*

Le rire ne fut que courte durée car en rentrant au hall d’entrée du pensionnat, il vit la fille assise sur un banc enlevant ses chaussures ainsi que ses chaussettes. Il essaya de ne pas parler et d’attendre que quelqu’un passe pour lui montrer sa chambre ou un truc dans le genre. Il remarqua que la fille avait toujours ses vêtements transparents mais il ne regarda pas son haut pour éviter les gros problèmes mais lui-même, il n’était pas discret.

"Tu as une gueule affreuse..."

Il entendit cette remarque et ne savait quoi répondre d’un tel commentaire, comme s’il ne s’était pas rendu compte par lui-même. Alors il regarda dans les yeux de cette fille et il ne savait pas pourquoi, il ne la quitta pas. Après quelque minutes, elle se leva, Johnny sentit un autre coup de poing dans la gueule pour avoir peut être regardé ses sous vêtements, elle arriva devant lui et Johnny ferma les yeux pour ne pas voir se qui va se passer. Tout à coup, il sentit une chose touché son visage mais rien à voir avec un poing, cette chose était doux et délicat. Johnny toujours les yeux fermés, n’avait jamais sentit un truc comme ça. Il ouvrit les yeux et s’aperçu qu’elle nettoyait son visage du sang qu’il avait.

« Que…! »

Johnny ne pas le temps de dire quoi se soit car la fille n’arrêtait pas de toucher son visage pour mieux nettoyer. Il ne comprenait pas pourquoi elle faisait cela et même toutes ses réponses farfelues ne répondaient pas à cette question. Cependant il voulait que cela continue, cela ne le gênait pas et il ne savait quel sentiment le poussait de rester là. Quand elle eut terminé, elle remit dans la main de Johnny, le mouchoir plein de sang.


« Cadeau ! Sera un souvenir de ton arrivée dans cette école. Du moins...si tu reste... »

Cependant Johnny ne lâchait pas sa main et la retenait encore de ses mains. Elle aussi ne lâchait pas sa main et pourtant elle souriait. Johnny baissa la tête plusieurs pour le remercier puis ne sachant plus quoi faire, il resta 5 secondes à réfléchir.

*Euh ! Je fais quoi à ce moment là !*

Il relava sa tête et aperçu le visage de cette fille. Pas je ne sais quelle idée lui était venu dans la tête, il l’embrassa dans la bouche. Il se rendit pas compte qu’il allait se faire tuer ou pire encore mais à ce moment là, il ne réfléchit pas mais il agit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Kyrovsky
° Classe 1 °
° Classe 1 °
avatar

Féminin
Nombre de messages : 666
Age : 27
Classe : Classe une !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Petit(e) ami(e) au SHIT : Attirée par tous le monde...mais peut être plus pour une personne...qui sait?
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Jeu 5 Juin - 23:33

Aah, on reconnaissait bien là le caractère tout aussi lunatique de cette jeune fille, Mélina Kyrovsky. Comment pouvait-on la comprendre? C'était une question avec encore aucunes réponses concrètes. Toujours les deux mains sur celle de Johnny, Mélina ne semblait pas bouger d'un pouce, son regard était figé dans celui de Johnny. Elle semblait vraiment apprécier le fait qu'il ne comprenne en rien son geste. Il était mieux sans le sang sur son visage, mais ça ne changeait rien sur le fait qu'ils étaient encore tout deux trempés. D'ailleurs sur ce fait, elle voyait très bien le regard de Johnny qui allait de temps à autre sur son haut, qu'elle avait, bien naturellement, vue qu'il était transparent maintenant. Mais cela n'avait pas l'air de trop la déranger ni même de la gêner. Elle se posait de multitudes de questions à présent, avec beaucoup sans réponses, ou juste des hypothèses.

Il ne disait plus rien alors. Avait-il vraiment perdu sa langue ou était-il vraiment timide lorsqu'une fille se rapprochait trop de lui? Dans ce cas, il allait falloir qu'il s'habitu, car Mélina n'était pas du genre distante entre les mecs lorsqu'elle était d'assez bonne humeur. Seulement là, elle souhaitait juste avoir un peu de chaleur, de douceur de la part d'une personne. Le fait était qu'elle avait eut ce sentiment maintenant, alors que cet homme lui avait fait pleins de conneries. Aller savoir pourquoi...c'était encore à cause de 'lui'. Décidemment, elle ne pouvait l'oublié... Etait-ce parce que c'était la nuit de son arrivée?

Elle baissa un peu la tête, pour regarder le mouchoir dans la main de Johnny et où elle avait toujours les mains sur celle de cet homme. Puis, lorsqu'elle releva la tête, elle croisa le regard de Johnny. Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais les lèvres du jeune homme touchèrent celle de Mélina avant qu'elle ne puisse dire quoique se soit. Elle ne fit pourtant rien pour rejeté ce baiser. Enfin, lorsque leurs lèvres se décollèrent l'une de l'autre, Mélina lâcha enfin la main de Johnny pour ensuite ajouter

"Je te montre le chemin de ta chambre ou préfèrerais-tu d'abord qu'on passe par les douches avant?"

Elle se décala de lui, et en attendant une quelconque réponse, elle partit en direction du banc chercher ses chaussures. Une fois devant elle mit en boule ses chaussettes pour les mettre dans ses chaussures. Elle les prit toute deux, dans sa main droite, puis fit demi-tour pour revenir devant Johnny.

"Alors? Où va t'on jeune homme?" ajouta t'elle simplement avec un léger sourire et le regard fixé dans celui de Johnny. On ne pouvait rien voir de ce qu'elle ressentait à présent, bien que tout était cafouillit dans ses pensées et ses sentiments.

_________________


(\__/)
(='.'=) Voici Lapinou. Copiez et collez Lapin dans
(")_(") votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Johnny Rotten
° Classe 4 °
° Classe 4 °
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 26
Classe : Classe 4
Orientation sexuelle : Ignore lui-même de son orientation sexuelle !
Petit(e) ami(e) au SHIT : En rêve chaque jour !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Sam 7 Juin - 12:23

Etrangement, elle ne fit rien pour rejeter ce baiser si soudain. Ni bruit, ni paroles, ni coups, ne vinrent interrompre ce moment pour Johnny, le temps et l’espace s’étaient comme arrêtés pour laisser place à Johnny et à cette fille qu’il ne connait que maintenant. Une fille qui avait tout l’air de le vouloir le tuer pour soudainement l’embrasser avec douceur. Mais aucun point interrogation ne s’était posé dans la tête de Johnny qui ne voulait que de la tranquillité. A peine avait-t-il commencé son entrée au pensionnat qu’il se fait des ennuies et embrasse une fille en moins d’une heure. Etrange cas pour un homme qui vient de sortir tout droit d’un centre de désintoxication et vient de fouler pour la première fois le Japon.

Le baiser dura peut longtemps mais pour Johnny, cela faisait presque un 1 an. Elle retira ses lèvres de celle de Johnny puis demanda s’il voulait prendre une douche ou aller directement à sa chambre. A peine qu’elle embrassait un inconnu, qu’elle pose une question quelconque. Pour Johnny, c’était une farfelue mais il aimait de ce genre de chose. Johnny se remit vite de son baiser et elle se décala pour prendre ses chaussettes et ses chaussures mais revint vite auprès de lui attendant sa réponse qui allait peut être donné une idée sur le niveau d’hygiène de ce bon vieux de Johnny.

Johnny secoua sa tête pour revenir à la question qu’elle lui posait. Il avait des tonnes de questions qui lui passaient par la tête et tous étaient centrés sur cette fille. Johnny était étonné de voir une fille comme elle et n’avait jamais pensé que cela se pouvait de s’embrasser après une engueulade. Non qu’il n’ait vu ce genre de chose car en Europe de ce genre de chose existe. Mais avant de quitter l’Angleterre, Johnny avait longtemps entendu parler que les Japonais étaient stricte sur le plan morale. Mais finalement ce n’était que pur mensonge que ces rumeurs, lui qui croyait se retrouver à coté de jolie fille trop réservé et obéissante. Il se retrouve avec une fille prête à le tuer ou à s’amuser. Johnny était d’humeur tout à fait joyeuse soudainement.

Elle attendait toujours sa réponse avec un sourire et le regard fixé sur Johnny qui le regardait lui aussi. Ce derniers se sentit gêné et ne savait pas où se mettre car générale ce genre de regard, il n’avait connu. Cependant il eut le courage de se remettre mais en répondant avec un peu de timidité et gêne dans sa voix.


« Je…je…je crois…que…je veux bien aller dans ma …cham…bre en ta …ta…com…pagnie, si…tu…veux…bien ! »

Une phrase difficile à dire mais qu’il n’eut sans avoir à le faire en criant (comme il le fait couramment), prononcer gentiment sans un ton narquois. Il voulait uniquement sa compagnie car il sent seul dans ce pays loin de ses anciens amis et de son univers….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Kyrovsky
° Classe 1 °
° Classe 1 °
avatar

Féminin
Nombre de messages : 666
Age : 27
Classe : Classe une !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Petit(e) ami(e) au SHIT : Attirée par tous le monde...mais peut être plus pour une personne...qui sait?
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Mar 24 Juin - 19:25

[hj: désolée pour le retard =S ]

Peut-être avait-elle eut tord de l'embrasser, mais elle en avait eut soudainement envie. Et ne sachant pas trop comment faire oublier ce "lui" qu'elle avait en elle, il fallait bien détourner toutes ses pensées non? C'était quelque chose qu'elle faisait tout le temps, mais qui parfois, pouvait lui faire de réelles rumeurs embarrassante voire même agaçante. Mais que pouvait-elle faire dans ce cas là? Changer totalement? Elle ne le pouvait pas, et si personne ne comprenait c'était qu'ils étaient tous stupide. C'était donc ça les pensées de la jeune fille, soit, toujours un peu confuses.

Elle observa toujours Johnny, son regard dans celui du jeune homme, elle ne le quittait guère, même pas s'il y aurait eut un bruit étrange. Elle n'était centrée que sur lui, et attendant avec impatiente sa réponse. Qu'allait-il répondre? Et comment allait-il réagir? En tout cas, il était un peu perplexe. Bien évidement, cela se comprenait. Elle l'avait limite agressé et violenté, et maintenant, elle se mettait à l'embrasser. Elle avait des sursauts d'envie parfois. Mais si elle ne l'avait pas rencontré...peut être n'aurait-elle jamais fait ce geste, plutôt absurde soit. Mais que devait-elle faire? Il était assez attirant, alors pourquoi ne pas le lui avouer par ce baiser?

Un petit silence s'était installé entre les deux jeunes gens. Mais lorsqu'elle entendit enfin la voix et la réponse de Johnny, un fin sourire s'afficha sur ses lèvres. Il béguéyait, alors était-il timide ou juste surpris? En tout cas, cela l'amusait beaucoup. Elle regarda ses habits, puis, après quelques secondes où elle réfléchit à la réponse de Johnny, elle ajouta enfin en relevant la tête pour le regarder.

"Et bien ok. Va falloir que tu me passes des affaires propres alors, pour au moins que je me change."

Comment? Elle allait trop loin? Peut être... Mais elle n'allait pas rester bien longtemps avec cette tenue, alors elle allait squater une chemise ou tout autre chose de ce cher jeune homme qui se tenait devant elle. Mélina passa donc son chemin, en passant à côté de lui, en ajoutant en même temps

"Suis moi donc."

Elle se dirigea vers les escaliers, toujours les pieds nus, et marquant le sol de ses vêtements encore trempé ainsi que ses pieds qui étaient tout aussi trempé. Il sècherait bien arrivé devant la chambre du jeune homme. Une fois arrivée en haut des escaliers, elle se retourna puis regarda Johnny

"Quelle est le numéro de ta chambre? ou de ton couloir? De toute manière, il y a un écriteau avec les noms et prénoms sur la porte."

"Tu veux un coup de main pour monter tes affaires?"

Bien qu'elle n'ait, soit, pas envie de s'encombrer les mains, elle devait tout de même lui demander. Par pure politesse au moins. Elle n'affichait cependant toujours pas d'expression, ce qui pouvait être gênant pour les personnes qui souhaitait savoir ce que pensait la personne en question. Mais, elle était habituellement comme cela, aussi froide, mais aussi sympathique. Cela paraissait étrange aux yeux des autres. Elle était tout simplement à caractère lunatique...Johnny avait dû déjà le deviner.

_________________


(\__/)
(='.'=) Voici Lapinou. Copiez et collez Lapin dans
(")_(") votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Johnny Rotten
° Classe 4 °
° Classe 4 °
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 26
Classe : Classe 4
Orientation sexuelle : Ignore lui-même de son orientation sexuelle !
Petit(e) ami(e) au SHIT : En rêve chaque jour !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Mer 9 Juil - 22:22

Johnny baissa les yeux devant la honte d'avoir bégayer. Cela ne lui ressemblait pas, lui qui était un pro dans l'art de la provocation et des coups de gueule, il se retrouve timide et gêné devant une fille. Il n'avait jamais connu une situation comme celle là et pas seulement d'avoir bégayer mais aussi tout le reste qu'il venait de voir ici. Il regretta d'avoir répondu à elle cependant cette dernière n'avait pas l'air de rire de lui mais plus l'air satisfait de sa réponse. Un moment de silence apparut comme si elle réfléchit à quoi dire à la réponse lamentable de Johnny. Pendant ses 15 secondes plus ou moins, Johnny contempla le visage de cette fille de plus près. Il la trouva plutôt pas mal même si en fait, il l'a trouva ravissant, exquis, enchanteresse à en mourir mais son vocabulaire est limité. Après ce bref moment d'inattention, elle finit par aspecter ses vêtements qui n'étaient pas tous neuf et disons le sérieusement, auraient besoin d'un petit passage au lavage. Finalement relevant sa tête pour regarder de face Johnny, elle rajouta qu'elle accepterait à condition qu'il passe de vêtements secs et intactes.

Toutefois il y avait un petit bémol dans le choix modeste de la garde de robe de Johnny. Parmi les quelques T-shirt déchiré, taché de sang et détruites, il y avait de vêtements neufs mais pas convenable pour une jeune fille. Néanmoins, Johnny ne s'inquiéta pas enfin presque. Même si des gouttes de sueurs tombaient de son front, Johnny avait confiance en lui et en son attirail. Mais il mit pourtant un temps pour arriver à cette conclusion car il voulait que rien ne foire et que rien aussi ne mette en rogne cette fille qui avait l’air pour le moment calme.


*J'espère qu'elle aime les costumes de diables car j'ai que ça qui soit propre ! Au mon Dieu, elle va refusé mais j'ai rien ! Si, un beau T-shirt de "Led Zeppelin" ! Ah non, il taché d'essence, mais qu'elle con je suis ! AAAAAAAH ! Bon calme toi, il reste, euhhhhhhhhhh, rien en faite !*

Toute en méditant à ces problèmes, la fille commença à partir et demanda de le suivre. Où ? Dans sa futur chambre encore inconnu de tous. Elle monta les escaliers tout en marquant son passage de ses vêtements et un sol trempé par ses pieds. Johnny ramassa un de ces vêtements le plus près en se demandant pourquoi elle faisait ça ?

« Tu joue au « Petit Poucet » ou quoi ? Attend moi ! »

Elle lui sollicita le numéro de sa chambre mais elle conclut vite que Johnny ignorait tout de se qu’il devait faire. Elle lui proposa un coup de main pour monter ses valises mais Johnny n’avait ramener que des choses légères. Donc deux simples valises avaient suffit pour lui et refusa l’offre gentiment. Cependant, il pensa prendre quand même, les vêtements qu’elle avait laissé par terre pour éviter des ennuies.

« Par en avance devant ma chambre, je te rejoint vite ! »

Il souleva ses valises et partit dans sa futur chambre tout en pensant à ce qui va se produire par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Kyrovsky
° Classe 1 °
° Classe 1 °
avatar

Féminin
Nombre de messages : 666
Age : 27
Classe : Classe une !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Petit(e) ami(e) au SHIT : Attirée par tous le monde...mais peut être plus pour une personne...qui sait?
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   Dim 20 Juil - 18:16

Suite dans ce topic ci => topic

J'ai édité et refais mon message n_n, donc tu peux répondre maintenant ^^

_________________


(\__/)
(='.'=) Voici Lapinou. Copiez et collez Lapin dans
(")_(") votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée monotome [PV - Mélina Kyrovsky]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
South Harmon Institute of Technology :: ---| Extérieur |--- :: 
| La grande allée |
-
Sauter vers: